Souffrez-vous d'un malaise oculaire, de démangeaisons, de brûlures ou de larmoiement excessif ?  La sécheresse oculaire peut en être la cause. Non seulement ce problème est gênant, mais la sécheresse oculaire peut également affecter la santé de vos yeux et la qualité de votre vision. Lisez ce qui suit pour en savoir plus sur cette affection et sur ce que vous pouvez faire pour y remédier. 

 

La sécheresse oculaire : un problème courant avec l'âge

La sécheresse oculaire, également appelée syndrome de l'œil sec, est une affection relativement courante. On estime qu'elle touche entre 5 et 30 % de la population, avec une proportion plus élevée de femmes. À première vue, elle peut sembler anodine, mais lorsqu'elle provoque une gêne ou interfère avec la vie quotidienne ou avec la vision, il est temps de chercher une solution.

 

L'œil est-il bien hydraté ?

Pour mieux comprendre la sécheresse oculaire, il est utile de comprendre le fonctionnement de l'œil. Les canaux lacrymaux de l'œil sécrètent des larmes qui contiennent plusieurs éléments : de l'eau, du sel, de l'huile, du glucose et des protéines. Les larmes sont réparties uniformément sur l'œil chaque fois que nous clignons des yeux afin de maintenir un mince film lacrymal qui lubrifie et nourrit l'œil, le protège des infections en éliminant les particules étrangères.

 

Causes et symptômes de la sécheresse oculaire

La sécheresse oculaire est due à plusieurs facteurs : le vieillissement, les changements hormonaux et l'environnement sont des déclencheurs courants, de même que l'alimentation, la chirurgie oculaire, les médicaments et les allergies.  Il en résulte des larmes trop peu abondantes ou de mauvaise qualité, incapables de maintenir un film lacrymal sain.

 

Si vous ressentez l'un des symptômes suivants, il se peut que vous souffriez de sécheresse oculaire :

- Sensation de brûlure ou de corps étranger ("grain de sable")

- Démangeaison des yeux

- Larmoiement

- Vision floue

- Irritation/rougeur, en particulier en cas d'exposition au vent ou à la fumée

-Fatigue oculaire, surtout en fin de journée ou lors d'activités nécessitant de la concentration (lecture, travail sur ordinateur, tricot, etc.)

- Sensibilité à la lumière

 

 

 

La prévention est une bonne alliée !

Heureusement, il existe des gestes quotidiens pour protéger ses yeux de la sécheresse :

 

- Pensez à cligner des yeux, le simple fait de penser à cligner des yeux contribue à lubrifier l’oeil.

- Portez des lunettes de vue ou de soleil pour protéger vos yeux du vent ou du soleil.

- Évitez d'exposer vos yeux à l'air conditionné ou aux ventilateurs, même les sèche-cheveux peuvent poser problème.

- Utilisez un humidificateur pour lutter contre la sécheresse de l'air en hiver.

- Maintenez les écrans d'ordinateur à une hauteur inférieure à celle des yeux.

- Suivez les recommandations de votre opticien ou optométriste concernant le port et l'entretien de vos lentilles cornéennes.

- Reposez vos yeux après 45 minutes d'activité sur écran ou de lecture en les fermant ou en clignant souvent des yeux pour répartir le film lacrymal.

- Arrêtez de fumer.

 

Le traitement le plus simple et le plus rapide de la sécheresse oculaire consiste à utiliser des larmes artificielles pour compenser le déficit lacrymal. Cette approche permet généralement de soulager les cas légers de sécheresse oculaire. Si les symptômes sont plus graves ou persistent, consultez votre optométriste. Il pourra vous proposer des traitements efficaces et durables.

 

Pour en savoir plus sur les traitements de la sécheresse oculaire, cliquez ici.