Détail du post de blog

Santé

Les maladies de l’œil et l’hérédité

Quand deux parents sont très myopes, il y a de fortes chances que leur enfant le devienne aussi. L’hérédité joue un grand rôle non seulement pour la vision, mais aussi pour la santé de vos yeux. Certains gènes peuvent en effet augmenter les risques de certaines maladies oculaires. Ainsi, vos yeux seront plus sujets à ces maladies si vous avez des antécédents familiaux.

Les gènes sont des unités d’informations transmises du parent à l’enfant avant sa naissance. Saviez-vous qu’une grande partie des cas de cécité chez les enfants sont causés par des facteurs génétiques? Plusieurs maladies et conditions peuvent en être la cause, incluant le glaucome congénital, les malformations oculaires, l’atrophie du nerf optique, et la rétinite pigmentaire. Chez les adultes, les facteurs génétiques peuvent être associés à d’importantes maladies des yeux, telles que le glaucome et la dégénérescence maculaire. Plusieurs de ces maladies héréditaires n’apparaissent pas avant l’âge adulte. Dans certains cas, un adulte peut porter un gène sans développer de maladie et rester en santé, mais le transmettre à son enfant, qui peut être affecté par cette maladie. Parfois, ce n’est pas la maladie qui est directement transmise, mais une prédisposition génétique. C’est le cas de plusieurs maladies oculaires communes, comme la dégénérescence maculaire, le strabisme et certaines formes de glaucome. Ces facteurs de prédisposition expliquent pourquoi certaines maladies peuvent affecter plusieurs membres d’une même famille. 

Les cataractes
L’hérédité joue un rôle important dans l’apparition de plusieurs types de cette perte de transparence du cristallin. Parmi les autres facteurs la favorisant, on retrouve certaines maladies comme le diabète, la prise de médicaments comme les stéroïdes et la cortisone, et l’exposition aux rayons UV ou infrarouges. Un patient atteint de cataractes aura pour symptômes principaux une vision floue ou brumeuse, ainsi qu’une plus grande sensibilité à la lumière. Selon l’avancement de la maladie, une chirurgie peut être nécessaire pour remplacer le cristallin par un implant. Comme les antécédents familiaux sont un facteur de risque de certains types de cataractes, il est particulièrement important de passer un examen de la vue à la fréquence recommandée pour les déceler le plus rapidement possible, afin de mieux suivre leur évolution et d’éviter les désagréments associés..

La rétinite pigmentaire
C’est un ensemble de maladies génétiques caractérisées par une dégénérescence des cellules réceptrices de la rétine. La rétinite pigmentaire est le résultat d’une mutation touchant plus de 50 gènes des photorécepteurs de nos yeux, qu’on appelle les bâtonnets et les cônes. Les bâtonnets sont responsables de la vision périphérique et de la vison en conditions de faible éclairage, tandis que les cônes permettent de voir en couleur. Puisque la plupart des formes de rétinite pigmentaire affectent de manière destructrice les bâtonnets, les personnes atteintes ont des symptômes allant de la difficulté à voir dans le noir à la restriction du champ de vision et à une grande sensibilité à la lumière. Cette maladie est souvent diagnostiquée à l’adolescence, mais elle peut être présente dès la naissance. Elle cause une perte de vision progressive, qui peut aller jusqu’à la cécité. Comme il n’existe présentement pas de traitement pour la rétinite pigmentaire, diagnostiquer la maladie le plus tôt possible permet de mieux optimiser l’utilisation de la vision pour les patients atteints. Il existe en effet des appareils de vision qui peuvent les aider à continuer à pratiquer leurs activités quotidiennes. 

Le glaucome
Cette maladie est caractérisée par une pression anormale à l’intérieur de l’œil, qui endommage le nerf optique. Cette pression est causée par les difficultés de drainage de l’humeur aqueuse, un des liquides de l’œil. Parmi les symptômes du glaucome, on retrouve la dégradation de la vision périphérique, une vision floue, une sensibilité à la lumière, et parfois de la douleur. Il existe deux principaux types de glaucome. Le glaucome à angle ouvert est caractérisé par un déséquilibre entre la production et l’évacuation des liquides de l’oeil. Soit la production est trop grande ou soit l’évacuation est trop faible, ce qui résulte en une augmentation de la pression à l’intérieur de l’œil. Ce type de glaucome s’installe progressivement et est considéré comme chronique. Le glaucome à angle ouvert est incurable, mais peut être contrôlé à l’aide de médicaments ou de techniques chirurgicales. Le glaucome à angle fermé est causé par une fermeture des canaux de drainage de l’humeur aqueuse. La production des liquides de l’œil reste ainsi inchangée mais l’évacuation des liquides est subitement bloquée : la pression augmente brusquement. Lorsqu’il se produit, il nécessite une intervention urgente. Il est prédisposé par une anomalie dans la forme de l’œil, observée plus fréquemment chez les hypermétropes. Les personnes présentant cette prédisposition à ce type de glaucome peuvent subir une chirurgie préventive mineure pour faciliter l’écoulement de l’humeur aqueuse. Beaucoup de patients ayant un glaucome présentent des cas similaires dans leur famille. Lors d’un examen de la vue l’optométriste est en mesure de dépister le glaucome avant que la maladie ne commence à affecter la vision.

La dégénérescence maculaire liée à l’âge
La macula est la partie au centre de la rétine responsable de la netteté de la vision, qui permet de lire et de distinguer les détails. Elle se détériore lorsque le patient est atteint de dégénérescence maculaire. Cette maladie rend la vision centrale floue, en laissant intacte la vision périphérique. L’âge, l’exposition aux rayons UV, une alimentation pauvre en vitamines et minéraux, le tabagisme, et les antécédents familiaux peuvent favoriser son apparition. Lors de l’examen de la santé oculaire, votre optométriste peut détecter les premiers signes de cette maladie. La dégénérescence maculaire peut être contrôlée par des suppléments de vitamines oculaires ou des médicaments injectés dans l’œil, selon les cas. 

D’autres conditions peuvent aussi être liées à l’hérédité, comme le strabisme ou le daltonisme. Lors d’un examen de la vue, notamment grâce à une photo de la rétine, l’optométriste peut être en mesure de dépister certaines maladies oculaires héréditaires avant l’apparition des symptômes. Détecter la maladie le plus tôt possible permet de commencer les traitements et de prévenir les symptômes dans certains cas. Si vous avez des antécédents de maladies oculaires, il est particulièrement important de consulter votre optométriste à la fréquence recommandée. Pour en savoir plus sur les maladies oculaires héréditaires, prenez rendez-vous dans une boutique IRIS près de chez vous.

Partage par courriel



Afficheur de contenus web Afficheur de contenus web