Je pense que je ne me lasserai jamais de faire du vélo ... J'aime tellement ça! Par contre, c’est sûr que ma vie en tant qu’athlète professionnelle, y compris mon style de vie, peut être éprouvante. Parfois, la motivation pour l’entraînement intensif diminue. Au cours des 8 dernières années de ma carrière, il a été essentiel pour moi de trouver des moyens créatifs de me préparer au travail! Vous trouverez peut-être certaines de mes astuces utiles.

Généralement, lorsque je sens que je commence à manquer de motivation, c’est un signe que je suis fatiguée. La fatigue peut être provoquée autant par des facteurs physiques que mentaux. Pour m’aider j'écoute des méditations guidées de 10 à 15 minutes en ligne, je passe une ou deux heures au spa ou je fais un cours de yin yoga pour éclaircir mon esprit pour le laisser se reposer. Je m’assure aussi que toutes mes lunettes soient équipées de lentilles Nikon avec See Coat Blue qui filtrent la lumière bleue de mes appareils pour bien reposer mes yeux. Je remarque une différence significative dans la fatigue de ma tête après avoir passé beaucoup de temps à utiliser mon téléphone ou mon ordinateur sans porter mes lunettes avec cette technologie.

Rédiger une liste des choses que j’ai à faire avant de partir à l’entraînement est un autre moyen qui me permet de débarrasser mes autres obligations de ma tête. Autrement, ils vont tourner en boucle dans ma tête et me déconcentrer alors que je fournis des efforts pendant mes séances d’entraînement et de profiter du trajet. Si je sais que tout ce que je dois faire plus tard est écrit à la maison, je n'ai pas à m'inquiéter d'essayer de m'en souvenir.

Même si ce n’est pas toujours évident, je m’assure aussi de toujours bien dormir et manger pendant mes semaines de déplacement et lorsque je suis à l’étranger pour m’entraîner. Le sommeil et la nutrition sont les deux clés pour rendre votre corps fort, résilient et en bonne santé. Lorsque votre corps se sent bien, la motivation pour vous entraîner sera aussi excellente. 

Lex_Albrecht_Entrai_nement

Gardez un équilibre entre vous pousser et être doux avec vous-même quand vous sentez que vous n’avez pas envie de vous entrainer. Les jours où je trouve que ma motivation est faible, je fixe un objectif minimal de minutes, répétitions, distance, etc. Une fois le minimum atteint, je le réévalue. Souvent, je me sens prêt à faire plus, mais si je me sens vide ou que je n’ai vraiment pas envie de continuer, je me félicite d'avoir atteint mon objectif, puis me donne la permission de rentrer chez moi et de me reposer. 

Si vous venez de commencer un nouveau type d’entraînement, établissez un plan de 10 jours et engagez-vous à le respecter. Les premiers jours peuvent être difficiles alors que votre corps et votre esprit s’adaptent  à une nouvelle routine, mais à la fin de cette période, votre nouvelle routine d’entraînement commencera déjà à faire partie de votre quotidien. Gardez en tête que 10 jours, ce n'est pas si pénible; c'est un objectif réalisable. Une fois que vous l'aurez atteint, vous serez probablement prêt à définir votre prochain objectif. L’idée est d’y aller à petits pas!

J'aime trouver des moyens créatifs de garder mes entraînements nouveaux et amusants. Par exemple, je garde ma meilleure musique (le hip hop) pour mes séances d’entraînement en salle les plus difficiles. J’aime aussi me créer des itinéraires d’entraînement en empruntant de nouvelles routes sinueuses et vallonnées que je n’avais jamais connues auparavant. De cette façon, je mêle un peu d’aventure à mes entraînements. Lorsque je dois effectuer un entrainement plus ‘’facile’’, j’aime retourner sur des routes que j’ai empruntées lors d’entraînements intenses. Ainsi, mon esprit n'associera pas exclusivement ces routes à la souffrance.

Tenir un journal d’entraînement est également motivant. J'utilise un programme en ligne appelé Training Peaks, mais un cahier en papier peut aussi faire l'affaire. La saisie n'a pas besoin d'être complexe : un résumé de l'exercice que vous avez fait convient amplement. C'est un sentiment gratifiant de voir les pages se remplir de vos réalisations. Ces pages pourront vous motiver lorsque vous aurez envie d’ajouter quelque chose de nouveau à votre entraînement.

Surtout, soyez gentil avec vous-même. Si vous passez une mauvaise journée, ne vous inquiétez pas. Dans l’ensemble, ce n’est généralement pas aussi dramatique que nous le pensons. C’est la façon dont vous traitez ces mauvaises journées qui détermine le succès que vous connaîtrez plus tard sur la route... Aussi, il n’est pas nécessaire de laisser la modestie vous empêcher de vous féliciter. Je me tape littéralement sur le dos ou je dis "Bon travail, Lex" quand je réussis vraiment à faire un intervalle ou un entraînement difficile. Cela peut paraître idiot, mais ça me fait du bien!