La sécheresse oculaire provient d’une diminution de la production de larmes. Les symptômes sont multiples : picotements, sensation de sable dans les yeux, de paupières collées… Le plus souvent, ce phénomène des yeux secs est lié à l’âge. On parle de sécheresse oculaire quand la quantité et/ou la qualité des larmes sont insuffisantes.

Les larmes sont produites en permanence par les glandes lacrymales puis étalées sur toute la surface de l’œil grâce au clignement des paupières. Principalement composées d’eau et de corps gras, les larmes agissent comme une fine barrière devant la cornée. Elles la protègent des agressions extérieures (poussière, bactéries), l’humidifient et la nourrissent, lui évitant ainsi de s’infecter et/ou de s’altérer.

Avoir les yeux secs provoque un inconfort visuel et peut, dans certains cas, entraîner des irritations de la cornée ainsi que des infections oculaires.

Quels sont les symptômes de la sécheresse oculaire ?

La sécheresse oculaire peut se manifester de plusieurs façons

  • Picotements, démangeaisons, sensations de brûlure, de grain de sable ou de corps étranger dans les yeux;
  • Sensibilité à la lumière ou au vent;
  • Difficulté à l’ouverture des yeux le matin, sensation de paupières collées ;
  • Augmentation du besoin de cligner des paupières ;
  • Absence de larmes dans des situations connues pour déclencher leur sécrétion : lors d'émotion, d'épluchage d'oignons... et à l'opposé, présence d'un larmoiement au vent, au froid, à la lecture;
  • Impression de voir moins bien ou sensation de fatigue des yeux ;
  • Difficultés à porter deslentilles cornéennes

La répercussion sur la vie quotidienne est souvent importante : diminution du temps de lecture, d'utilisation d'un ordinateur, difficultés à conduire.

Les facteurs de la sécheresse oculaire

15 % des personnes âgées de plus de 60 ans sont atteints de sécheresse oculaire. En vieillissant, la production de larmes devient moins importante, car les glandes lacrymales s’atrophient. Cette baisse est aggravée par les modifications hormonales liées à la ménopause chez la femme et à l’andropause chez l’homme.

La pollution, l’air sec ou climatisé, l’usage prolongé de l’ordinateur, le vent, peuvent aussi assécher les yeux, surtout lorsque ces facteurs se cumulent.

Le traitement

Les médicaments destinés au soulagement de la sécheresse oculaire sont des traitements topiques, c’est-à-dire administrés directement dans les yeux. Ils sont disponibles sous différentes formulations : solutions, suspensions, gels, onguents. Ces produits remplacent le liquide lacrymal; ils offrent un soulagement temporaire des symptômes associés à la sécheresse oculaire en « substituant » leur action lubrifiante à celle assurée par les larmes, que les yeux ne produisent plus suffisamment.

Même si vous n'avez pas l'impression de manquer de larmes, nous vous recommandons un examen visuel complet avec votre optométriste de confiance afin de diagnostiquer les maladies de l'œil qui pourraient survenir avec l’âge. 

Pour prendre rendez-vous pour un examen de la vue, cliquez ici.