Détail du post de blog

Santé

Ma prescription, c’est bien plus que des nombres : que veulent-ils dire?

Après un examen de la vue, l’optométriste rédige une ordonnance contenant les informations nécessaires pour corriger votre vision. En lisant ce document, vous constaterez qu’il contient beaucoup de nombres et d’abréviations! Vous êtes curieux de savoir ce qu’ils signifient? Voici quelques indications pour vous aider à mieux comprendre votre prescription.

La prescription est d’abord divisée par œil. Sur la première ligne, vous trouverez les lettres O.D. Elles proviennent du latin oculus dexter, qui signifie tout simplement « œil droit ». Ainsi, sur la deuxième ligne, nous trouverons les lettres O.S., du latin oculus sinister, pour désigner l’œil gauche.

Regardons maintenant ce que contient chaque partie d’une ordonnance.

Un exemple d'une prescription IRIS

La sphère
La première partie de la prescription se nomme la sphère. Elle indique si vous êtes myope ou hypermétrope. Si un « - » se trouve devant ce nombre, cela signifie que vous êtes myope. Dans ce cas, c’est surtout la vision de loin qui est affectée. Plus le nombre avant le signe négatif est élevé, plus la myopie sera grande. Par exemple, si vous avez une sphère de -0.25, cela n’affectera que très peu votre vision. À l’inverse, vous aurez de la difficulté à voir de loin sans lunettes si votre prescription est de -5.00. Si la sphère indique « Pl » ou « Plano » pour vos deux yeux, cela signifie que vous ne souffrez pas de myopie ou d’hypermétropie.

Une sphère positive indique l’hypermétropie. Les hypermétropes ont soit le globe oculaire trop court, soit une courbure de la rétine qui n’est pas assez prononcée. Cela empêche l’image d’être bien focalisée sur la rétine, occasionnant une vision floue de près, et parfois même de loin. Tout comme pour la myopie, un nombre élevé indique une importante hypermétropie.

Le cylindre
La deuxième colonne de la prescription désigne le cylindre, qui indique l’astigmatisme. Cette condition est caractérisée par une vision floue à toutes les distances, causée par les courbures de la cornée et/ou du cristallin. En effet, ces surfaces sont rarement parfaitement rondes et sont souvent légèrement aplaties, dans un axe ou dans un autre, qui varie pour chaque personne. Le cylindre indique la puissance de la lentille nécessaire pour corriger cette condition. La troisième colonne de votre prescription représente l’axe, et est aussi liée à l’astigmatisme.  L’axe indique la direction de l’astigmatisme. 

L’addition
La quatrième colonne concerne le statut de votre accommodation, c’est-à-dire l’ajustement automatique qu’effectuent vos yeux en situation de lecture. Elle indique généralement que vous êtes atteint de presbytie, une condition naturelle liée au vieillissement qui affecte la vision de près. Les nombres qui suivent le « + » représentent la puissance à ajouter à la sphère dans la partie inférieure des verres progressifs et dégressifs. Cette colonne est identifiée par l’indication « Add », qui veut simplement dire « addition ». Dans certains cas, une addition peut être prescrite pour relaxer les yeux à la lecture.

Le prisme
Le prisme indique le déplacement de l’image nécessaire pour corriger un mauvais alignement des deux yeux. Il compense ainsi le déséquilibre musculaire entre les yeux pouvant mener à une vision double. Ce nombre est exprimé en dioptries prismatiques. Il est suivi de lettres qui indiquent l’orientation du prisme. L’indication « BH » signifie que la base est orientée vers le haut, « BB » qu’elle est orientée vers le bas, « BI « qu’elle se dirige vers l’intérieur et « BE » qu’elle pointe vers l’extérieur. 

L’acuité
L’acuité visuelle représente la capacité à voir nettement un objet au loin, avec ou sans lunettes. Elle est indiquée par l’abréviation « AV ». L’acuité est mesurée sur 20 ou sur 6. Un résultat de 6/6 ou de 20/20 indique une excellente acuité visuelle. À l’inverse, un patient qui obtient un résultat inférieur à 6/21 ou 20/70 avec une correction optique est considéré comme malvoyant. Cela signifie qu’il voit à 6 mètres (ou 20 pieds) ce qu’une personne avec une bonne acuité visuelle voit habituellement à 21 mètres (ou 70 pieds).

Le vertex
Le vertex, identifié par les lettres « VTX », indique la distance se trouvant entre l’œil et la lentille, ou encore entre l’œil et la lentille cornéenne. Cette distance est importante dans l’effet que les verres ont sur votre vision. En effet, lorsque cette distance varie, vos verres vous paraîtront plus ou moins forts. Cette distance est nulle dans le cas des lentilles cornéennes : c’est l’une des raisons qui expliquent pourquoi les prescriptions de lunettes diffèrent de celles des lentilles cornéennes. 

Avant d’acheter des lunettes, il est important de s’assurer que votre prescription est à jour, pour que vos nouvelles lentilles corrigent votre vision de la meilleure façon possible. Prenez rendez-vous dès maintenant avec votre professionnel de la vue IRIS!

Partage par courriel



Afficheur de contenus web Afficheur de contenus web