Vous êtes-vous déjà demandé comment les lentilles de vos lunettes sont fabriquées? Vous ne vous imaginez pas le nombre d’étapes nécessaires pour procéder à la fabrication de ces lentilles qui sont adaptées non seulement à votre prescription, mais aussi aux besoins reliés à votre style de vie! 

Chez IRIS, nous sommes fiers de travailler avec Nikon afin que nos patients qui portent des lunettes bénéficient de lentilles de la plus haute qualité offrant une performance visuelle supérieure. De par l’importance qu’elle accorde à la R&D, Nikon conçoit des lentilles avec des technologies de pointe pour permettre à nos patients de vivre l’expérience d’une meilleure vision. 

Lors d’un examen de la vue en boutique IRIS, l’optométriste fait passer plusieurs tests à son patient en fonction de ses besoins, de son âge et son historique médical. Les membres de notre équipe apprennent à mieux connaître nos patients grâce au Profil IRIS. Une fois que la prescription a été déterminée, l’optométriste donne le relais aux autres membres de l’équipe, dont les opticiens: ceux-ci aident le patient à choisir les montures qui conviennent à son style, à sa personnalité ainsi qu’à son budget.  De plus, des questions sont posées au patient afin de déterminer quelles sont les options de lentilles qui correspondent à son style de vie.

La commande peut ensuite être envoyée du côté de Nikon. Une longue liste de paramètres et de données sont envoyées à notre partenaire afin qu’il puisse fabriquer des lentilles très précisément adaptées aux besoins du patient. Parmi ces données, on compte la puissance de réfraction de la lentille, de l’information à propos de la position de la monture dans le visage  du patient ainsi que la forme et les dimensions de la monture et d’autres paramètres plus techniques qui sont pertinents pour personnaliser les lentilles en fonction du patient.

Une fois la commande expédiée, la fabrication des lentilles peut commencer! On vous propose une incursion dans l’usine Nikon Lenswear de Montréal afin de mieux comprendre toute la précision que nécessite la conception de lentilles ophtalmiques! On parie que vous serez surpris de la délicatesse du processus et du nombre d’étapes!

Une machine analyse la prescription dans les lentilles d'une paire de lunettes

Suite à la réception de la commande, la première étape est de transmettre les données à NODE, le moteur de conception optique de Nikon. Fait intéressant: il est situé au Japon et, à distance, il calcule la surface optique spécialement conçue pour le patient en tant compte de tous ses paramètres personnels. Les résultats des calculs de NODE reviennent ensuite au laboratoire Nikon de Montréal afin que le processus de fabrication puisse commencer.

Un employé portant des gants s'affaire à polir les lentilles Nikon

Vos lentilles passent ensuite par de nombreuses étapes en commençant par le surfaçage et le polissage. Les lentilles passent entre 3 à 4 minutes au polissage avant d’être inspectées pour la première fois dans le processus de fabrication. Plusieurs fois au cours de ce processus, des équipiers Nikon spécialement formés inspecteront les lentilles avec soin afin de s’assurer de la qualité du produit final. C’est aussi grâce à la rigueur exceptionnelle de ces processus qu’IRIS a voulu s’associer à Nikon pour la fabrication des lentilles ophtalmiques de ses patients. 

Les lentilles Nikon sont dans une machine et sont trempées dans un bain de produits chimiques pour les traiter

La prochaine étape est celle de l’application des revêtements du ‘’coating’’, tel que démontré dans la vidéo. Ce département est dans une salle où on contrôle la pression et l’humidité afin de limiter le nombre de particules de poussière présentes par mètre carré. Pour procéder à l’application du vernis qui rendra les lentilles résistantes aux rayures, les lentilles sont trempées successivement dans des bains contenant différents produits.  Ensuite, on pose les lentilles sur un dôme qui sera placé à l’intérieur d’une machine fascinante qui permet de faire le vide afin d’appliquer le revêtement antireflet par un processus de sublimation d’oxydes métalliques.  Finalement, une couche oléophobe est appliquée sur les lentilles afin qu’elles restent plus propres et soient plus faciles à nettoyer.
Un employé Nikon est en train de tailler des lentilles Nikon
Lorsque toutes les couches ont été appliquées sur les lentilles, c’est le moment de les tailler à la forme des lunettes du patient! De nombreuses machines sont nécessaires pour tailler de façon précise les verres afin qu’ils puissent s’harmoniser avec la taille et la courbure des montures choisies par le patient. Une fois le taillage terminé, on peut finalement passer à l’étape ultime: celle du montage! Les verres sont insérés dans les montures qui peuvent finalement être réacheminées en boutique.

Une machine filtre l'eau afin que l'usine Nikon de Montréal soit plus écologique

Toutes ces étapes nécessitent la manipulation de plusieurs matériaux et produits chimiques. Heureusement, Nikon est un bon citoyen corporatif et a décidé de moderniser son laboratoire afin qu’il soit respectueux de l’environnement. Le système qu’ils utilisent pour nettoyer l’eau qu’ils utilisent s’appelle LOSMA. Ce filtre géant permet de filter l’eau de façon à en retirer les particules laissées par les lentilles lors des différentes étapes de leur fabrication. Les déchets sont ensuite ramassés et envoyés aux ordures. Fait intéressant: un seul sac de ces résidus est envoyé à la poubelle à chaque jour! 

Si vous avez des questions quant à la fabrication de vos lentilles ophtalmiques, vous pouvez toujours les poser à un opticien ou à un optométriste IRIS.  Nous vous invitons également à visiter http://www.iviewseries.ca/fr/ pour en savoir davantage sur les lentilles Nikon et la Gamme I-View exclusive à IRIS. IRIS est fière de s’associer à Nikon puisqu'ensemble, nous partageons la passion d’une meilleure vision.