Dr Adam Reid, optométriste

waterloo_university_optometrists

Le Dr Reid pratique à la clinique IRIS de Parksville, en Colombie-Britannique, depuis 2013. Voici ce qu'il nous raconte sur sa vie professionnelle et son expérience chez IRIS.

 

"J'ai grandi dans la belle ville de Bowden, en Alberta (1200 habitants) et j'ai passé toute mon enfance dans un environnement de petite ville. J'ai commencé mes études de premier cycle au campus Augustana de l'Université d'Alberta où j'y ai passé deux ans. J'ai ensuite été un an à l'université de Calgary pour terminer mes prérequis en optométrie. De là, j'ai étudié quatre ans au Pacific University College of Optometry à Forest Grove, Oregon. J'ai obtenu mon diplôme en 2013 et je travaille pour IRIS depuis lors. L'équilibre entre la vie familiale et professionnelle a été une grande motivation pour moi d’étudier l'optométrie. En grandissant en Alberta, j'ai vu beaucoup d'emplois très bien payés qui exigeaient que les gens soient loin de leur famille pendant des jours ou des semaines, et ce n'est pas ce que je souhaitais. Je voulais une carrière où je pourrais bien gagner ma vie, mais où je pourrais être à la maison tous les soirs pour prendre le repas avec ma famille."

 

Parksville est un endroit plus rural, mais situé à proximité de la grande ville de Nanaimo. Le principal avantage professionnel de cette situation est la diminution de la concurrence dans la région. Avec un seul autre optométriste en ville, il est facile de se démarquer et d'épater les patients. Il est également plus facile de développer des relations avec les ophtalmologistes, car ils vous reconnaitront plus facilement. Sur le plan personnel, il y a de nombreux avantages à sortir de la grande ville. Le cout de la vie est moins élevé, la circulation est inexistante et le rythme de vie est généralement un peu plus lent. C'est un endroit idéal pour élever mes deux filles.

 

Je suis membre du comité pour le projet de dossier médical électronique IRIS et je suis en voie de devenir partenaire de l'endroit où je travaille. Le fait de travailler au développement du dossier médical électronique est une expérience particulièrement agréable, car nous avons réussi à en faire exactement ce que nous voulions à partir de zéro. Pouvoir dire aux programmeurs qu'il y a une fonctionnalité qui, selon moi, pourrait être améliorée et de la voir se concrétiser à la prochaine mise à jour est très gratifiant. En ce qui concerne la discussion sur le partenariat, une fois qu'elle sera terminée, cela me permettra de constituer un capital et de partager les bénéfices de la boutique dans laquelle je travaille. C'est un excellent modèle, car j'ai IRIS pour faire beaucoup de choses auxquelles un propriétaire de clinique typique consacrerait beaucoup de temps (publicité, personnel, gestion des stocks, etc.) et pourtant je peux encore bénéficier de la croissance de la clinique et constituer un capital pour ma retraite éventuelle. Il a tous les avantages de posséder sa propre clinique sans se soucier des nombreuses préoccupations pour les propriétaires de cliniques.

  

Je sais que l'argent peut être un sujet "tabou" dans de nombreux cas, mais il est important et, en tant que nouveau diplômé, vous devez connaitre les options qui s'offrent à vous. IRIS a l'une des structures de rémunération les plus généreuses qui soient. Lorsque j'ai obtenu mon diplôme, j'ai reçu deux offres : l'une avec un taux journalier fixe et l'autre d'IRIS avec une rémunération par patient. À l'époque, c'était angoissant de ne pas avoir ce montant garanti, mais j'ai quand même décidé de rejoindre IRIS, et j'en suis très heureux. IRIS m'a soutenu ces 7 dernières années pour développer ma pratique, et il y a quelques mois, nous avons ajouté une deuxième salle d'examen (entièrement payée par IRIS), car nous avions des rendez-vous plusieurs semaines à l'avance. Cela m'a permis de voir beaucoup plus de patients, et je gagne actuellement plus du triple de ce que je gagnerais si j'avais accepté l'autre emploi qu'on m'a proposé. Même au cours de ma première année avec IRIS, j'ai gagné beaucoup plus que ce que j'aurais gagné avec l'autre offre et travailler avec IRIS signifie que je n'ai pas de frais généraux. Une fois que je serai partenaire IRIS, j'aurai vraiment le meilleur des deux mondes, car je disposerai d'un capital sur la clinique et j'aurai l'équilibre souhaité entre ma vie privée et professionnelle. Morale de l'histoire : N'acceptez pas une offre inférieure au marché, pariez sur vous-même et travaillez dur, et vous réussirez".