Détail du post de blog

Style de vie

La vision et la conduite nocturne

La nuit, moins de voitures circulent, mais la conduite reste plus difficile que le jour. Phares éblouissants, visibilité réduite, fatigue… Plusieurs facteurs peuvent compliquer la conduite nocturne, d’où l’importance d’être vigilants une fois la nuit tombée. Chez certaines personnes, les problèmes de vision sont amplifiés à la noirceur, et ce même si leur vision est meilleure à la clarté. Les pupilles sont plus grandes en condition de faible luminosité, ce qui peut causer de la distorsion, de même que diminuer l’acuité visuelle et la sensibilité aux contrastes. Pour être en sécurité en conduisant la nuit, il est important de s’assurer d’avoir une bonne vision. Voici quelques conseils pouvant vous aider à mieux voir lorsque vous conduisez à la noirceur.

Adapter sa conduite
En conduisant, les obstacles sont plus difficiles à percevoir à la pénombre que par temps clair. Notre champ de vision est aussi moins large, car les phares n’en couvrent qu’une partie. Pour diminuer les risques d’accidents, réduisez votre vitesse lorsque vous conduisez à la noirceur. Si vous êtes attendu à une heure précise, pensez à partir d’avance pour éviter d’être nerveux en conduisant. 

Les phares des voitures sont de plus en plus performants et lumineux. Ils avantagent le conducteur, mais peuvent être désagréables pour les véhicules qui croisent son chemin. Lorsqu’une voiture arrive en sens inverse, évitez de regarder directement les feux pour ne pas être ébloui par ceux-ci. Pour ce faire, dirigez votre regard légèrement à droite, plutôt que vers l’avant. 

Si vous sentez que la fatigue vous gagne, arrêtez-vous et prenez une pause. Elle vous permettra de reposer non seulement votre tête, mais aussi vos yeux, qui sont particulièrement sollicités lors de la conduite de nuit. 

Prendre soin de son véhicule
Avant de partir, assurez-vous que votre pare-brise est propre à l’intérieur et à l’extérieur, et que votre réservoir de lave-glace est bien rempli. Les saletés et éclaboussures peuvent réduire la visibilité, en particulier la nuit. Pensez aussi à vérifier vos phares. La boue et la neige pourraient les obstruer et diminuer grandement leur portée le soir venu. L’hiver, aérez votre véhicule pour éviter d’embuer les vitres et de diminuer la visibilité.

Porter des lunettes munies de verres traités anti-reflets
Si vous portez des lunettes, assurez-vous que vos verres sont dotés d’un revêtement anti-reflets de qualité, qui procurera une vision claire la nuit. Par exemple, le revêtement SeeCoat Bright de Nikon améliore la sensibilité aux contrastes, et aide à rendre la vision plus nette dans les conditions de luminosité faible. Ce type de lentille est une excellente option pour améliorer votre vision en conduisant la nuit. Il a aussi la particularité de rendre les couleurs plus vives et naturelles. Enfin, ce revêtement vous aidera à voir plus clairement le menu au restaurant, où la lumière est souvent tamisée en soirée.

Avoir une prescription de lunettes à jour
Bien sûr, avoir la bonne prescription dans vos lunettes ou vos lentilles cornéennes est le meilleur moyen d’améliorer votre vision la nuit. Un examen de la vue vous permettra de mettre votre prescription à jour, mais aussi de déceler des maladies oculaires qui pourraient être liées à une perte d’acuité visuelle la nuit. Pour discuter plus en détails de la vision et de la conduite nocturne, prenez rendez-vous avec votre optométriste.

Partage par courriel



Afficheur de contenus web Afficheur de contenus web