Rencontrez Dre Marie-Pierre Gratton, optométriste et partenaire de la boutique IRIS de Ste-Rose. Entrepreneure, maman de deux garçons et marathonienne, Marie-Pierre est une femme qui recherche l’accomplissement, le dépassement de soi et l’équilibre entre sa vie professionnelle, sa vie familiale et sa passion pour le sport. Toujours à la recherche de défis, Marie-Pierre nous raconte son parcours depuis la fin de ses études ainsi que son choix de carrière chez IRIS.

Dre Gratton, depuis combien d’année es-tu optométriste ? Quels sont tes parcours scolaire et professionnel t’ayant amené chez IRIS?

J’ai commencé à travailler chez IRIS en 2003, j’ai gradué de l’école d’optométrie en 2007 et je suis partenaire à la boutique IRIS de Ste-Rose depuis 2016. Étant une grande sportive, après mes études au Cégep je suis allé en Kinésiologie à l’Université. Durant mes études en kinésiologie j’avais des cours en lien avec la vision et le mouvement de l’œil. C’est là que je me suis rendu compte que tout ce qui touchait le système visuel m’intéressait beaucoup. Après mon baccalauréat en kinésiologie, j’ai appliqué à l’École d’Optométrie de l’Université de Montréal. Lors de mes études en optométrie j’ai travaillé dans une clinique qui était sous une autre bannière mais je ne me sentais pas à ma place. J’ai alors appliqué dans une boutique IRIS près de chez moi, la boutique IRIS de Ste-Rose, dans laquelle je suis maintenant partenaire.

Qu’est-ce qui te rend le plus fière d’être une partenaire IRIS ?

Je suis fière de travailler chez IRIS car c’est une entreprise qui innove constamment. J’ai toujours trouvé important la priorité qu’IRIS donne au service à la clientèle et à la qualité de ses produits. De plus IRIS, a à cœur le bien-être de ses employés. 

Durant mes études en optométrie j’avais un objectif, être propriétaire d’une clinque avec mon amie Marlène. Et aujourd’hui, Dre Marlène Cléroux et moi sommes co-propriétaire de la boutique IRIS de Ste-Rose. Ça me rend vraiment fière d’avoir réalisé ce rêve là avec IRIS.

En tant que partenaire IRIS, est-ce que toi et tes associés avez l’opportunité de partager vos idées et vos commentaires et d’exprimer vos besoins ?

Absolument ! Avec Marlène Cléroux et la gérante Nathalie Cyr qui est également partenaire, nous faisons de façon régulière des réunions à l’interne où nous discutons de nouveaux projets, de l’équipement à acheter ou des nouvelles procédures à mettre en place. On fait part de nos discussions à notre directrice régionale qui est toujours là pour nous aider et qui assure les communications avec la haute direction afin que l’on puisse avoir ce dont nous avons besoin pour réaliser nos projets. 

Marathonienne accomplie de quelle façon IRIS te permet de réaliser tes projets personnels ? 

En étant partenaire chez IRIS cela me permet de travailler 4 jours par semaine. Donc, lorsque j’ai de longs entrainements à faire, je peux moduler mon horaire pour être en mesure de bien faire mes entrainements. Aussi chez IRIS, on encourage l’activité physique par plusieurs moyens donc de voir mes collègues de chez IRIS, à travers le Canada, qui s’entrainent en même temps que moi, cela m’aide à aller plus loin. 

De quelle façon IRIS réussi à élever la profession des optométristes et des opticiens, opticiennes auprès de ta communauté et dans l’industrie ?

IRIS met toujours à notre disposition des outils technologiques vraiment impressionnant tels que le dossier médical électronique, le iMesure et maintenant l’intelligence artificielle pour le dépistage précoce des maladies de fonds d’œil avec IRIS - ia ce qui fait d’IRIS un pionnier dans le domaine.  Aussi, je crois que l’une des grandes clés du succès chez IRIS est que les optométristes et opticiens travaillent de concert ensemble avec la même mission et la même vision. 

Si tu avais à te transformer en un animal jusqu’à la fin de tes jours, quel animal choisirais-tu ?

Un léopard car, ça court vite et longtemps et que ça vit dans les pays chauds.