Par Julie Roegiers, directrice générale d’IRIS Mundial

La tête pleine de merveilleux souvenirs, 24 bénévoles d’IRIS Mundial sont rentrés du Gabon le jeudi 1er février dernier !

En effet, après de longs mois de préparation, une équipe multidisciplinaire de professionnels de la vision (ophtalmologistes, optométristes et opticiens) et autres intervenants se sont envolés le 20 janvier 2024 vers Lambaréné, au Gabon, pour offrir des soins visuels complets aux populations de la communauté : plus de 1 900 personnes ont bénéficié de soins grâce à leur dévouement.

C’est en partenariat avec la Fondation Internationale Schweitzer Lambaréné que ce merveilleux projet a pu se concrétiser. Un simple constat a permis de mettre en lumière les besoins criants au niveau visuel dans la région de Lambaréné : malgré le fait que la ville possède deux bons hôpitaux, la région ne dispose d’aucun ophtalmologiste et les populations doivent aller à Libreville, à plus de 250 km, pour avoir un examen de la vue.

C’est donc une équipe de bénévoles avec le cœur sur la main qui s’est envolée vers ce pays équatorial d’Afrique centrale à la rencontre de la culture gabonaise, dans le but d’offrir de leur temps et expertise. Située sur les rives de l’Ogooué à 250 km au sud de Libreville, Lambaréné, ville d’accueil de la mission, se concentre autour d’une île où se trouve le marché local. Moyen de transport crucial pour la population locale, les pirogues descendent ou remontent le fleuve pour rejoindre d’autres villages.

MUN-20240201-MundialMonth-Blog-Gabon-Text_image-1_1

Toute l’équipe fut accueillie sur le site du célèbre Hôpital Albert Schweitzer de Lambaréné et c’est dans une partie de l’actuelle polyclinique que s’est tenue la « caravane ophtalmologique » six jours durant ! Bravant la chaleur humide extrême, les crampes dues aux gestes répétitifs et la fatigue des très longues journées, nos bénévoles ont repoussé leurs limites pour offrir à un maximum de monde un examen de la vue complet. Ainsi, plusieurs centaines de personnes ont pu être soignées et retrouver la vue : parmi les quelque 1 900 patients examinés, plus de 1 500 personnes ont reçu une paire de lunettes de vision de loin et/ou de près. Par ailleurs, l’ensemble des patients ont reçu une paire de lunettes de soleil et ont pu être sensibilisés aux effets néfastes des rayons du soleil sur les yeux.

MUN-20240201-MundialMonth-Blog-Gabon-Carousel-V2-1

Pour une septième journée additionnelle, c’est au sein d’une école primaire située en amont de l’hôpital que l’équipe d’IRIS Mundial a installé une clinique mobile de dépistage. Chartes d’acuité visuelle suspendues sur le mur dans le coin d’une classe, prise de réfraction électronique avec l’autoréfractomètre portatif dans un autre coin de la même salle de classe ainsi qu’un poste de distribution de lunettes ont été installés en deux temps, trois mouvements avec le strict minimum. Une petite équipe de bénévoles a ainsi pu réaliser un dépistage visuel d’une centaine d’enfants ainsi que de leurs professeurs. Quelques paires de lunettes de prescription ont été distribuées et chaque enfant a pu recevoir une paire de lunettes de soleil. « Nous désirions tester une formule plus mobile et légère de clinique visuelle. Cela pourrait nous permettre éventuellement de nous déplacer dans des zones plus reculées pour atteindre des populations qui n’ont pas les moyens de se déplacer », nous explique Dre Marie-Chantal Hudon, optométriste et responsable des soins visuels en mission. « Ce fut un succès, mais il a fallu composer avec les conditions plus précaires des installations ainsi qu’avec la chaleur humide qui régnait dans la salle de classe » témoigne cette dernière.

MUN-20240201-MundialMonth-Blog-Gabon-Carousel-V2-2

Une expérience bouleversante

Un regard émerveillé, un sourire gêné, mais infiniment reconnaissant, une expression de surprise et puis de joie intense… Un mot, un geste, une émotion vive… Intenses, poignants, vrais sont les sentiments ressentis par les bénévoles lorsqu’ils se rendent compte qu’ils font réellement la différence dans la vie des personnes qu’ils ont pu aider.

« Quel plus beau cadeau que la reconnaissance des gens que nous avons pu aider ! ». Lors d’une excursion en pirogue sur le fleuve Ogooué pour un petit repos bien mérité après 7 jours intensifs de travail, nos bénévoles ont eu la plus belle des surprises. Une dame naviguant sur sa pirogue attire notre attention en faisant un signe de la main et en nous montrant ses lunettes. Ensuite, elle joint ses deux mains en signe de remerciement. Nous comprenons bien vite qu’il s’agit de l’une de nos patientes qui, nous ayant reconnus, voulait nous exprimer sa reconnaissance. Aucune parole n’a été échangée, juste des gestes, mais des gestes qui valaient mille mots !

Des histoires, les bénévoles d’IRIS Mundial en ont plein leur chapeau. En voici quelques-unes… 

L’histoire d’Émile, un agriculteur

MUN-20240201-MundialMonth-Blog-Gabon-Text_image-2

Andréanne Fortin, opticienne, nous raconte l’histoire d’Émile. « Émile a 73 ans et est agriculteur. Très poli, discret et infiniment reconnaissant de notre présence au Gabon, Émile me touche dès son arrivée. Émile a une très forte myopie : -15.00 aux deux yeux, c’est énorme ! Et il n’a jamais eu de lunettes de sa vie ! Je n’en revenais pas ! En voyant sa prescription, sachant qu’il n’a jamais eu de lunettes en 73 ans d’existence, je n’ose imaginer ce qu’a dû être son environnement à ses yeux. J’ai passé beaucoup de temps à essayer de lui trouver une prescription et une monture qui pourraient lui convenir. Ce que j’ai pu lui trouver n’était pas parfait (nous avons une grande banque de lunettes, mais pour des prescriptions aussi fortes, c’est plus difficile), mais ça a pu malgré tout faire une énorme différence pour lui ! Lorsque je lui mets la paire de lunettes sur le visage, il me prend les mains et, avec le regard le plus pur, me dit « JE TE VOIS !!! ». Émile s’est ensuite mis debout tout en souriant et a commencé à regarder les arbres à l’extérieur tout en les pointant. Je n’ai pas de mots pour exprimer ce que j’ai ressenti alors… » 

Après les yeux, les dents…

MUN-20240201-MundialMonth-Blog-Gabon-Text_image-3

Dre Marie-France Duguay, optométriste, nous partage un moment émouvant de son expérience. « Me voilà avec une dame âgée d’environ 65 ans, munie de doubles béquilles orthopédiques, le dos cambré, silencieuse... Je regarde sa prescription (+5.50-5.00x90 add+2.75) et, moi aussi, je reste momentanément silencieuse. J’hésite entre l’approche bifocale ou deux paires de lunettes. Je me dis qu’elle est âgée, s’habituer à un double-foyer, c’est risqué. Mais, en même temps, ses deux mains sont occupées par ses béquilles. Changer de lunettes selon la distance, c’est fastidieux. Et puis... la prescription... ouf! Alors, dans notre coffre aux trésors je découvre ce qui se rapproche le plus. (+5.00-1.00x90 add+3.25). Et je croise les doigts... Je mets les lunettes en place et... le plus beau sourire s’est imposé avec l’exclamation suivante : « Je vous vois! » Je décide de marcher avec elle à l’extérieur pour m’assurer de son bon confort. Je savais qu’elle n’avait gagné que quelques lignes d’acuité, mais elle avait accès à son environnement! Elle me quitte avec l’espoir qu’on revienne bientôt : « La prochaine fois, j’aimerais que vous vous occupiez de mes dents! »

L’histoire de David, un petit garçon aveugle sur le point de retrouver la vue

MUN-20240201-MundialMonth-Blog-Gabon-Text_image-4

Dre Isabelle Savoie, ophtalmologiste, nous raconte l’histoire de David, son petit patient de 5 ans aveugle. « David est arrivé dans ma salle d’examen avec sa maman et sa petite sœur. J’ai rapidement constaté qu’il était né avec des cataractes congénitales aux deux yeux. En raison de sa condition, David a une très basse vision ; il est considéré légalement aveugle et ne peut voir que des ombrages », témoigne-t-elle. Directement, Dre Savoie se mobilise pour s’assurer que le petit David puisse subir une chirurgie. Elle est en contact avec un hôpital à Bongolo au Gabon, où opère une ophtalmologiste américaine. Aussitôt dit, aussitôt fait, Dre Savoie se charge de prendre un rendez-vous pour David et d’assurer le financement de ses frais de chirurgies, en collaboration avec ses collègues, Dr Sekhavat et Dr Shoham-Hazon. D’ici quelques jours, David subira cette chirurgie qui va lui redonner la vision ! La maman de David a envoyé un message de reconnaissance à Isabelle ainsi qu’à toute l’équipe : « Ah si seulement vous saviez la grandeur du service que vous m'avez rendu alors que j'étais désespérée, cette année il n'a pas appris à cause de ce problème. N'ayant pas de moyens pour le soigner, j'avais perdu la joie de vivre et je pleurais chaque soir au coucher, puis vous êtes arrivés, Dieu vous a envoyé vers moi et me voici de nouveau en joie. Comment vous dire merci, comment ? Les mots sont trop faibles pour m'exprimer… ». 

Vers une collaboration sur le long terme au Gabon

Cette première expérience vécue avec notre partenaire, la Fondation Internationale Schweitzer Lambaréné (FISL) fut un réel succès. Ce projet inaugure dès lors le début d’un partenariat sur le long terme avec cette dernière. Nous désirons soutenir l’Hôpital Albert Schweitzer pour qu’il puisse développer son département d’ophtalmologie et qu’il soit ainsi en mesure d’offrir des services de soins visuels accessibles à l’ensemble de la population de Lambaréné. 

Merci à nos partenaires officiels sans qui cette mission n’aurait pu être un succès :

- Fondation Internationale Schweitzer Lambaréné

- Hôpital Albert Schweitzer

- Ministère de la Santé et des Affaires sociales du Gabon

- Ministère des Affaires étrangères du Gabon

- Ministère de l’Intérieur du Gabon 

Merci également à tous les organismes qui ont supporté IRIS Mundial dans ce projet de grande envergure grâce à des dons en argent, en matériel ou en services : IRIS, Le Groupe Visuel ainsi que les boutiques IRIS pour la préparation de lunettes usagées et pour le taillage de lunettes, Essilor pour le taillage de lunettes, Air France, Alcon Canada, Allergan, Centennial, Collaboration Santé internationale, Health Partners International of Canada et Groupe Vision Newlook.

Un immense merci et félicitations à nos responsables ainsi qu’à tous les bénévoles de la mission pour leur accomplissement d’une si grande générosité et démontrant un dévouement hors du commun :

Andréanne Fortin

Ariana Arambulo Cevallos

Christian Gagner

Denis Allard

Élaine Giasson

Élodie Bouchard

Fannie Brisson

Francine Lavallée

Houfar Sekhavat

Jacques Dupont

Joannie Mantha

Johanne de Champlain

Liette Bougie

Marie-Chantal Hudon

Marie-France Duguay

Mihaela Mara Somogyi

Nathalie Sureaud

Nir Shoham-Hazon

Patrick Laguë

Stéphanie Gagnon


 

MUN-20240201-MundialMonth-Blog-Gabon-Carousel-V2-3