À quel âge la première visite chez l’optométriste pour votre enfant ?  Entre  6 mois et 9 mois.

Les bébés peuvent avoir des problèmes de vision. Comme ils ne se plaignent pas qu’ils ne voient pas bien, il est important de se préoccuper de la santé de leurs yeux.  Voici quelques informations utiles sur les problèmes les plus fréquents.


Un examen de la vue pour votre enfant.

À la naissance, un bébé peut voir à une distance d’environ 20 cm et, durant sa première année de vie, sa vue s’améliore beaucoup. Sa capacité à voir plus loin et à voir les détails augmente au fil des mois. À 6 mois, la coordination des yeux et la vision en trois dimensions s’installent pour atteindre leur pleine capacité vers l’âge de 8 ans. 

Environ 10 % des enfants d’âge préscolaire et 20 % des enfants au primaire présentent un défaut de vision ou de la coordination des deux  yeux. Ces défauts peuvent nuire à l’apprentissage, à la lecture et aux activités de tous les jours.

Les problèmes de vision  et de coordination des yeux peuvent être traités avec plus d’efficacité lorsqu’ils sont détectés tôt. Un premier examen avec votre optométriste de confiance est recommandé vers l’âge de 6 mois. Si tout va bien, les prochains examens devraient avoir lieu à 3 ans, à 5 ans et une fois par année par la suite.

L’amblyopie ou un œil paresseux

L’amblyopie, aussi appelée « œil paresseux », touche 4 % des enfants de moins de 8 ans. Ce problème est souvent lié à un défaut de vision important dans un seul œil et est présent depuis la naissance. Un enfant qui souffre d’amblyopie peut ne pas se plaindre, car son autre œil est souvent bien développé et lui permet de bien voir.

Plus l’amblyopie est dépistée tôt, plus le traitement a des chances d’être efficace. Idéalement, les traitements devraient être complétés avant l’âge de 8 ans. Souvent, l’enfant devra porter un cache-œil temporaire quelques heures par jour sur le bon œil afin que l’autre œil puisse se développer. 

Le strabisme

C’est un problème d’alignement des yeux qui peut survenir en raison d’un défaut musculaire ou parce qu’un œil force trop pour voir clair. Le strabisme touche de 2 % à 5 % des enfants et est une cause de l’amblyopie (œil paresseux).

Avant l’âge de 6 mois, la coordination des yeux est en formation et il est normal qu’un bébé louche à l’occasion. Après l’âge de 6 mois, il faut consulter si la coordination des yeux du bébé n’est pas stable ou s’il a un œil croche en tout temps. 

Le problème se corrige à l’aide d’exercices, de lunettes ou d’une intervention chirurgicale, selon le cas. Et il est préférable d’agir rapidement, car la vision de l’œil qui louche peut perdre de sa précision.

L’hypermétropie 

En général, les enfants naissent hypermétropes et le demeurent jusqu’à l’âge de 8 ou 10 ans. Dans l’œil hypermétrope, l’image se forme derrière la rétine au lieu de sur celle-ci. Dans la majorité des cas, la lentille de l’œil (cristallin) se gonfle automatiquement afin de remettre l’image au bon endroit, ce qui permet de voir une image claire. 

Cependant, dans le cas d’une forte hypermétropie, cette compensation ne peut pas complètement se faire. Cela entraîne une vision embrouillée, surtout pour les objets qui sont proches. Des symptômes comme des maux de tête et de la fatigue peuvent apparaître si un objet est fixé longtemps. 

Si l’hypermétropie entraîne un strabisme, ou dans les cas de forte hypermétropie, la prescription de lunettes règle habituellement le problème. L’hypermétropie diminue habituellement avec la croissance. Certains enfants devront toutefois porter des lunettes pendant toute leur vie. À partir de l’âge de 8 ans, le port de lentilles cornéennes est aussi possible.

L’astigmatisme

Ce trouble est causé par un œil dont la surface a une forme en forme de ballon de football que de ballon de soccer. De 2 % à 5 % des enfants souffrent d’astigmatisme.

Un enfant astigmate voit flou et déformé de près comme de loin. Il a tendance à se rapprocher pour lire et dessine en reproduisant des formes mal proportionnées ou croches. Il peut souvent aussi ressentir de la fatigue ou avoir des maux de tête s’il fixe son regard longtemps. 

L’astigmatisme ne peut pas être compensé naturellement et ne varie pas au cours des années ni à la fin de la croissance de l’œil. Ce trouble est souvent accompagné de myopie ou d’hypermétropie, qui augmentent ou diminuent les difficultés visuelles.

L’astigmatisme se corrige avec des lunettes ou, à partir de 8 ans, avec des lentilles cornéennes. Il est important de consulter un optométriste dès que des symptômes apparaissent.

La myopie

Ce problème se traduit par une difficulté à voir les objets éloignés. Elle touche seulement de 1 % à 2 % des enfants de moins de 5 ans au Canada. La myopie apparaît habituellement à l’adolescence, mais elle se développe de plus en plus tôt chez les jeunes.

Pour éviter les problèmes importants aux yeux à long terme, il est important de contrôler l’évolution de la myopie, particulièrement chez les enfants qui deviennent myopes avant 10 ans et chez ceux dont un des parents est fortement myope. 

 

Encouragez vos enfants à jouer dehors, car cela les habitue à regarder au loin et à voir des objets situés à différentes distances.