Strabisme : que faire si votre enfant en est atteint !

Certains nouveau-nés louchent ou ont les yeux « croches ». Même si la situation se corrige souvent d’elle-même, ce n’est pas toujours le cas. C’est pourquoi il faut y porter attention très tôt afin de ne pas risquer de compromettre leur vision, car il ne s’agit pas simplement d’un problème esthétique. 

Développement de la vision

La vision est le dernier sens à se développer chez le fœtus. Sa capacité à percevoir des nuances de lumière apparaît à partir du 7e mois durant la grossesse. La vision est par ailleurs l’un des sens les moins stimulés à la naissance.  C’est approximativement vers l’âge de  4 mois que les capacités visuelles du bébé se rapprochent  de celles d’un adulte.

Pourquoi bébé louche-t-il?

Il est normal qu’un nourrisson louche, en particulier durant les 5 premiers mois de vie, car ses deux yeux ne travaillent pas encore ensemble. De fait, les nouveau-nés n’ont pas encore la capacité de voir avec leurs deux yeux en même temps. Cette capacité est acquise généralement entre 3 et 5 mois. Avant que les deux yeux soient capables de fixer et de bouger ensemble, on peut observer qu’un œil ne semble pas symétrique à l’autre. On dit alors que l’enfant louche ou qu’il souffre de strabisme. 

La déviation persistante d’un œil après l’âge de 6 mois nécessite toutefois une évaluation. Une déviation constante et soutenue d’un œil donne l’impression de voir double, et le cerveau compense en annulant l’image de l’œil déviant. Vous n’avez qu’à appuyer doucement sur le coin extérieur de votre œil pour voir à quel point l’alignement des yeux doit être parfait pour reconstruire une image. 

Dépister le strabisme

Le strabisme est causé par une faiblesse des muscles de l’œil assez fréquente qui touche près de 5 % des enfants. Ses causes sont multiples et peuvent se manifester dès la naissance ou durant la petite enfance. Plus le strabisme se présente tôt, plus il est important de le faire dépister. 

Il n’est pas toujours évident de déterminer si un enfant louche. C’est la raison pour laquelle l’examen des yeux fait partie des examens de base que votre médecin fera lors des visites de routine des premiers mois de vie. 

Lorsqu’il survient après l’âge de 2 ans, le strabisme est le plus souvent attribuable à une différence de force entre les deux yeux. Par exemple, si votre enfant ne voit pas bien de près et qu’un de ses yeux est plus atteint que l’autre, celui-ci peut devenir plus paresseux et aura tendance à ne pas fixer les objets. 

Pour corriger le strabisme, les traitements recommandés sont le port d’un pansement oculaire ou de lunettes correctrices, des exercices pour faire travailler les deux yeux ensemble ou encore une intervention chirurgicale pour corriger la position des yeux, selon les cas. 

Risques liés au strabisme

Lorsqu’un enfant louche, il ne regarde qu’avec un seul œil en raison d’une adaptation visuelle du cerveau qui vise à éviter de voir en double. L’autre œil devient alors plus paresseux et ne transmet plus le signal nécessaire à la reconstruction de l’image.  Celle-ci ne se rend alors pas jusqu’au cortex cérébral, une région du cerveau responsable d’analyser les informations provenant des yeux.

Le strabisme peut donc avoir des répercussions à long terme s’il n’est pas traité dans les premières années de vie. 

Consultez votre optométriste IRIS si vous avez un doute que votre enfant souffre de strabisme.  Ils pourront faire le dépistage nécessaire et vous recommander un traitement adapté à la santé oculaire de votre petit.