Tous les 27 septembre depuis 1980, la Journée mondiale du tourisme est célébrée. L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) a choisi cette date pour mettre de l’avant son objectif, soit de sensibiliser les gens à l’importance du tourisme du point de vue social, culturel, économique et même politique.

En 2022, cette Journée internationale aura pour « Repenser le tourisme » afin d’imaginer autrement la croissance, en taille et en importance, du secteur. C’est la République d’Indonésie qui accueillera les célébrations officielles.

À l’heure où l’enjeu du développement durable gagne en crédibilité dans les discours des responsables politiques et s’impose de par son urgence, le secteur du tourisme est directement concerné.

Avec la reprise des voyages post-pandémique, repenser le tourisme pour un tourisme responsable vise à sensibiliser les personnes quant aux conséquences de leurs déplacements et activités touristiques. C’est donc l’occasion pour les membres de l’OMT, d’avoir un discours sur les impacts des choix des citoyens, sur les conditions sociales, économiques, culturelles et environnementales des régions qu’ils s’apprêtent à parcourir. Aussi, l’industrie touristique doit tenir compte du changement climatique, de la pollution des transports et de la diminution de la biodiversité.

Pour atteindre ces objectifs, les voyageurs doivent adopter certaines pratiques. Voici quelques solutions pour pratiquer un tourisme plus responsable :

  • Privilégier des modes de transport non polluants et alternatifs ;
  • Compenser ses propresémissions de CO2 en participant à des projets de développement local ;
  • Préférer voyager moins souvent, mais plus longtemps afin de pouvoir s’imprégner de la culture locale et rencontrer les habitants ;
  • Acheter des produits locaux et au juste prix ;
  • Ne pas exiger un confort inadapté au pays visité ;
  • Respecter les populations et la nature.

Le tourisme responsable et durable prend de plus en plus d’importance partout sur la planète. Loin d’être une simple tendance, c’est le tourisme de demain qui se profile. Un tourisme aux pratiques encore plus respectueuses de l’environnement, toujours plus proche des communautés et synonyme de réciprocité, tant avec le visiteur, le citoyen et l’activité économique locale. Tout le monde y gagne !