Que nous voulions l'admettre ou non, beaucoup d’entre nous avons déjà complété des quiz sur les illusions d'optique sur les différentes plateformes de médias sociaux ou encore dans des revues qui traînent dans une salle d’attente. Ces quiz  peuvent nous demander si deux formes différentes ont la même taille, combien de carrés y-a-t-il dans un cube, ou quel objet semble le plus loin. Ce qui est certain, c’est que les illusions d'optique sont amusantes mais vous êtes-vous déjà demandé pourquoi on ne peut pas toujours se fier à ce que l’on voit?

À la base des illusions d'optique, on retrouve ce qu’on appelle la <<déception visuelle>>. Au fond, ce ne sont pas vos yeux qui vous jouent un tour. Vos yeux envoient des signaux au cerveau par la rétine, puis votre cerveau analyse ensuite les informations pour créer l'image que vous voyez. Dans le cas d'une illusion optique, l'image perçue par le cerveau diffère de la réalité. Il y a des parties de l'image qui sont trompeuses et le cerveau ne peut pas comprendre l'image dans son ensemble, ce qui peut conduire à une interprétation erronée et ou différente. Certains psychologues et chercheurs ont émis l’hypothèse que la raison qui expliquerait pourquoi le cerveau ne réussit pas à bien décoder l’image est liée à un retard de transmission de l’information visuelle à nos neurones. Comme il faut un dixième de seconde à la lumière qui pénètre dans nos pupilles pour atteindre notre rétine, puis notre cerveau, le cerveau générera une image basée sur les expériences passées et les sens. On pense que le cerveau tente de voir l'avenir et c'est ce qui crée l'illusion.

Des carrés noirs et blancs s'enchaînent pour donner un effet de mouvement

Il existe trois types d’illusions visuelles: littérale, physiologique et cognitive.
Une illusion visuelle au sens littéral se produit lorsque le cerveau et les yeux choisissent de se concentrer sur une partie spécifique d'une image, par exemple un arbre comportant de nombreuses branches dans lesquelles se cachent différents visages.

Une illusion physiologique est une image rémanente. C’est une image qui reste dans votre champ de vision même lorsque que vous ne la regardez plus. Un exemple de ce type d’illusion visuelle est le fait de regarder l’image en noir et blanc d’une personne pendant une minute, de détourner le regard et de la voir ensuite en couleurs lorsqu’on porte notre regard sur un mur blanc.

Une illusion visuelle cognitive se produit lorsque votre cerveau prend inconsciemment la mauvaise décision, en supposant une chose au lieu de voir la réalité de ce qu’est l'image ou l'objet. Ce type d'illusion visuelle comporte 4 catégories différentes: distorsion, ambiguïté, paradoxe et fiction.

- Les illusions cognitives déformantes désignent la déformation de la taille, de la longueur ou de la courbure.
- Une illusion ambiguë est une image qui peut être interprétée de plusieurs manières.
- L’illusion cognitive paradoxe se produit lorsqu’une image paraît impossible en trois dimensions ou en tant qu’objet réel, mais elle est très convaincante en deux dimensions, comme l’escalier impossible.
- L’illusion fictive se produit quand une forme ou une figure est perçue alors qu’elle n’y est pas.

Plusieurs formes noires sont sur un fond blanc, elles donnent l'impression qu'il y a un carré blanc dans l'image

Donc, si vous avez déjà pensé que votre vue devait être vérifiée après avoir examiné une illusion d'optique, rassurez-vous, il s'agit simplement d'une interprétation erronée de votre système visuel et de votre cerveau, mais rien n’empêche que c’est toujours une bonne idée de faire vérifier vos yeux chez votre optométriste.