Ressentez-vous des picotements ou des larmoiements aux yeux? Cela pourrait être une conjonctivite allergique qui est une inflammation des yeux fréquente, surtout pendant le printemps. Ce type de conjonctivite est sans danger pour la santé de vos yeux et elle n’entraîne pas de complication au niveau de la vue. Et contrairement aux conjonctivites bactériennes et virales, la conjonctivite allergique ne présente pas de risque de contamination. Voici en détail quels sont les symptômes et les traitements de la conjonctivite allergique.

Qu’est-ce qu’une conjonctivite allergique? | Définition

La conjonctivite allergique est une inflammation de la conjonctive en réaction à un allergène présent dans votre environnement. La conjonctive est une membrane transparente qui recouvre l’œil et l'intérieur des paupières. Cette membrane gonfle et s’enflamme lorsqu’elle réagit en présence de particules allergènes.

Les pollens sont les principaux allergènes connus qui engendrent des conjonctivites allergiques chroniques. C’est la raison pour laquelle le printemps est une période marquée par l’augmentation de réactions allergiques. Pendant cette saison, les graminées, les arbres et les plantes herbacées libèrent leurs pollens.

Il existe d’autres allergènes potentiels qui peuvent déclencher une conjonctivite allergique. Et ces derniers sont présents dans votre environnement: les poils d’animaux, les acariens, le maquillage, les moisissures ou encore le chlore dans les piscines.

La conjonctivite allergique est souvent associée à une rhinite allergique qui occasionne des éternuements et un écoulement nasal.

La durée d’une conjonctivite allergique dépend du temps d’exposition à l’allergène et de chaque individu.

Quels sont les symptômes de la conjonctivite allergique?

La conjonctivite allergique s’accompagne de picotements, de sensations de brûlure, de rougeurs et de larmoiements. Les symptômes sont similaires dans les deux yeux. Plus rarement, il arrive que la conjonctivite allergique touche un seul œil ou qu’un œil soit plus touché que l’autre.

D’autres symptômes peuvent accompagner la conjonctivite allergique notamment lorsque celle-ci est due aux pollens. Il est ici question de démangeaisons au niveau des yeux et du nez ainsi que d’éternuements et de congestion nasale. Et dans ces conditions, il devient difficile d’éviter de se frotter et de se gratter les yeux. À la longue, ces frottements peuvent entraîner de l’érythème et faire gonfler les paupières.

Quels sont les traitements de la conjonctivite allergique?

Lorsque c’est possible, évitez de vous exposer aux allergènes le temps que les symptômes s’atténuent. Puis, à la maison, vous pouvez appliquer des compresses d’eau froide qui soulageront l’inconfort.

Vous trouverez également en vente libre des collyres contenant de l’antihistaminique comme le kétotifène. Ces produits suffisent en général à soulager les symptômes. Et dans le cas où votre conjonctivite allergique occasionnerait des yeux secs, vous pouvez sans restriction utiliser des gouttes lubrifiantes.

Si ce traitement n’est pas assez efficace pour soulager votre conjonctivite allergique, mieux vaut prendre un rendez-vous avec un ou une optométriste.

Conjonctivite allergique: quand faut-il consulter?

Il est préférable de consulter une personne professionnelle de la santé ou de la vue (médecin, optométriste ou ophtalmologiste):

  • Si le collyre contenant un antihistaminique ne vous soulage pas;
  • Si vos paupières continuent de gonfler.

D’autres collyres antihistaminiques sous prescription existent ainsi que des collyres anti-inflammatoires qui pourront vous soulager efficacement.